Préserver et promouvoir le patrimoine culturel des Noirs au Canada

Introduction

À chaque mois de février, le Programme du multiculturalisme, au nom du gouvernement du Canada, invite la population canadienne à prendre part à des événements en vue de souligner et de commémorer la contribution des Afro-Canadiens à la croissance et au développement du Canada. C’est aussi l’occasion pour les Canadiens de trouver des moyens créatifs et économiques de préserver et de promouvoir activement le patrimoine des Canadiens de race noire en tant qu’élément indispensable à notre identité collective canadienne.

En mars 2004, le Ministère a été l’hôte d’une table ronde qui a permis aux personnes spécialisées dans le domaine du patrimoine afro-canadien d’établir des liens avec des représentants du portefeuille du patrimoine canadien. La table ronde avait pour objectifs :

  • de créer des liens entre les organisations responsables du patrimoine afro-canadien, des historiens et des représentants des médias communautaires et les principales ressources disponibles par l’intermédiaire du portefeuille du patrimoine canadien;
  • de sensibiliser davantage les représentants du Ministère et des organismes du portefeuille au sujet du travail effectué par des personnes et des organisations du patrimoine afro-canadien;
  • d’échanger de l’information.

Aucun jeune n’a participé à cette table ronde, bien que l’on ait souvent fait référence à l’importance de la jeunesse pour la survie des musées sur l’histoire des Noirs du Canada et la préservation du patrimoine afro-canadien dans ces musées. Depuis ce temps, de nombreux conservateurs et historiens ont demandé l’élaboration de moyens pratiques pour mobiliser les jeunes à « reprendre le flambeau ».

À la suite de consultations pancanadiennes effectuées auprès de représentants de musées sur l’histoire des Noirs du Canada, on s’est entendu sur la tenue d’un sommet de planification de la relève d’une journée, le 5 février 2009, afin d’échanger des connaissances et d’aider au développement de jeunes gestionnaires dans le but de préserver et de promouvoir le patrimoine afro-canadien en tant qu’élément indispensable à l’identité canadienne.

Les jeunes participants qui ont été choisis figuraient parmi ceux qui étaient inscrits, aux niveaux universitaire et collégial, dans des disciplines traitant de l’histoire des Afro-Canadiens, d’études canadiennes ou dans des disciplines connexes, ainsi que parmi les jeunes dans la collectivité qui étaient intéressés à faire carrière dans le domaine de l’administration des musées. Parmi les autres participants, mentionnons les personnes œuvrant au sein de musées reconnus sur l’histoire des Noirs du Canada ou d’établissements du patrimoine, des historiens et des intervenants sérieux de partout au pays.

Le sommet d’une journée a été organisé par les responsables du Programme du multiculturalisme du ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration, et a été tenu au Musée canadien de la guerre à Ottawa.

Date de modification :