Se souvenir du voyage des réfugiés vietnamiens au Canada

Le 30 avril 1975, la chute de la ville de Saigon a marqué la fin de la guerre du Vietnam et le début d’une crise de réfugiés. Des millions de Vietnamiens, dont un grand nombre ont emprunté la mer de Chine méridionale à bord de petits bateaux qui prenaient l’eau, ont fui leurs maisons à la recherche d’un refuge et de la liberté. Découvrez les mesures que le Canada a immédiatement prises pour aider ces réfugiés.

Se souvenir du voyage des réfugiés vietnamiens au Canada

Cette vidéo est aussi disponible en HD sur YouTube. Commentez-la, partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site.

Transcription : « Se souvenir du voyage des réfugiés vietnamiens au Canada »

Durée de la vidéo : 1:00 minutes

Une douce musique de fond joue durant toute la vidéo.

Le titre « À destination du Canada : parcours vers la liberté des réfugiés vietnamiens » est affiché en bas de l’écran, sur une image en noir et blanc de réfugiés vietnamiens à bord d’un bateau naviguant. L’image en noir et blanc passe à une image en couleurs.

Narrateur : La chute de Saigon, le 30 avril 1975, marque la fin de la guerre du Vietnam et le début d’une crise de réfugiés.

L’image s’estompe et est remplacée par une photo de l’avant d’un autre bateau bondé de familles, surtout d’enfants, puis l’image s’estompe pour une autre photo de deux navires de réfugiés sur les eaux, bondés de passagers.

Narrateur : Des millions de Vietnamiens fuient leur pays en quête d’un refuge et de liberté. Bon nombre d’entre eux tentent de s’échapper par la mer de Chine méridionale à bord de petites embarcations qui prennent l’eau.

L’image s’estompe et apparaît une autre photo de bateau de réfugiés abordé par un radeau de sauvetage en mer.

Narrateur : Sensible au sort tragique des Vietnamiens, le Canada s’empresse d’accueillir des milliers de réfugiés.

L’image s’estompe et apparaît une photo de camp de réfugiés peuplé de réfugiés vietnamiens. On peut voir des lits et des fournitures.

Narrateur : En juillet 1979, le gouvernement du Canada, alors dirigé par le premier ministre Joe Clark, annonce qu’il accueillera 50 000 « réfugiés de la mer ».

L’image s’estompe et apparaît une photo de réfugiés vietnamiens débarquant d’un avion et embarquant à bord d’un autobus au Canada, puis l’image s’estompe et apparaît une autre photo d’une femme canadienne enlaçant un réfugié vietnamien.

Narrateur : À la fin des années 1980, le Canada en aura accueilli plus de 60 000, dont plusieurs auront été parrainés par des familles canadiennes et des organismes privés.

L’image s’estompe et fait place à l’image d’un objet encadré posé sur un support sur une table entre deux fauteuils dans un salon officiel. Le cadre contient une médaille de bronze avec du texte au-dessous. L’image change pour un gros plan de la médaille de bronze, sur laquelle figure le portrait de profil de Fridtjof Nansen. Enfin, l’image change de nouveau pour montrer un zoom de la caméra d’un plan plus large du salon à un gros plan de la médaille encadrée. Le texte « La médaille Nansen » est visible dans la partie inférieure du cadre, en dessous de la médaille.

Narrateur : En 1986, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés décerne la médaille Nansen au peuple canadien pour le remercier de sa contribution. C’est la seule fois que cet honneur a été attribué à une nation tout entière.

L’écran devient noir et le mot-symbole « Canada » apparaît en lettres blanches sur fond noir avec un drapeau qui flotte au vent.

Narrateur : Un message du gouvernement du Canada.

 
 
 
Date de modification :