De Damas à Toronto : l’histoire de Mohamed

Mohamed a grandi à Damas, capitale de la Syrie. Quand il pense à son enfance, il se souvient des bombes qui explosaient près de sa maison et qui faisaient éclater la vitre des fenêtres. Cependant, pour Mohamed, la situation devint intolérable lorsque, à la fin de ses études universitaires, il dut se soumettre à la conscription de l'armée syrienne. En tant qu'homosexuel, il savait qu'il ne survivrait pas longtemps. De plus, il ne voulait pas participer à la guerre civile brutale et risquer de tuer des civils innocents. Il s'est donc enfui au Liban. Toutefois, à titre de réfugié, il n'avait pas le droit de travailler dans ce pays et n'avait donc pas d'avenir. Il a ensuite rencontré un Canadien et a commencé à rêver d'aller au Canada pour commencer une nouvelle vie.

Cette vidéo est aussi disponible en HD sur YouTube. Commentez-la, partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site.

Transcription: De Damas à Toronto : l'histoire de Mohamed

Durée de la vidéo : 56 secondes

Une musique entraînante se fait entendre pendant qu'un montage vidéo défile. Des nuages noirs se dissipent et le soleil apparaît alors.

L'écran devient blanc.

Le texte suivant s'affiche en lettres dorées : « Le Canada : une tradition humanitaire ». Une feuille d'érable rouge sépare le texte.

En arrière-plan : une église.

Mohamed (un ancien réfugié; il parle en anglais) : J'ai vécu en Syrie pendant trois ans et demi dans ce contexte de conflit. Je pouvais rester et prendre part à cette violence, en faire partie, ou je pouvais partir. J'ai donc décidé de partir. Je me suis retrouvé coincé au Liban sans statut juridique. Essentiellement, j'ai été parrainé par la Bathurst United Church, et j'ai commencé à faire du bénévolat à l'association étudiante en éducation permanente de Ryerson. Et après environ deux semaines, ils m'ont offert un emploi. Le Canada fait en sorte que l'on se sent facilement le bienvenu et chez soi.

L'écran devient noir.

Le texte suivant s'affiche en blanc: « Pour plus de renseignements : Canada/ca.refugies »

Date de modification :