Les espoirs du Canada aux Jeux panaméricains – Michelle Li

Michelle est la championne en titre de badminton aux Jeux du Commonwealth et aux Jeux panaméricains, un exploit qui n’avait encore jamais été réalisé par un Canadien. Michelle nous parle de son ascension au sommet ainsi que de son parcours, qui l’a menée de Hong Kong à Markham, en Ontario.

Les espoirs du Canada aux Jeux panaméricains – Michelle Li

Cette vidéo est aussi disponible en HD sur YouTube. Commentez-la, partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site.

Transcription : « Les espoirs du Canada aux Jeux panaméricains – Michelle Li »

Durée de la vidéo : 3:24 minutes

La vidéo commence avec une musique de fond. Un gros plan de Michelle Li apparaît à l’écran avec son nom en bas et des effets de lumière. Michelle fait la narration.

NARRATRICE : Mon nom est Michelle Li. Je suis née à Hong Kong et j’ai déménagé au Canada quand j’avais six ans. Je suis Canadienne et je joue au badminton.

Diverses images de Michelle jouant au badminton sont présentées. Le texte « Michelle Li - Jeux panaméricains de 2015 » apparaît en bas de l’écran.

Au milieu de l’écran, le texte « Badminton Canada » apparaît.

Le fond d’écran change pour Michelle jouant au badminton dans un gymnase.

NARRATRICE : J’ai commencé à jouer au badminton avec ma mère, quand j’avais onze ans; nous jouions de façon récréative au centre communautaire tout près de la maison. À onze ans, je ne savais pas vraiment que j’aimerais tant le badminton, pas avant, je pense, de rencontrer mon entraîneuse Jennifer Lee.

Le fond d’écran devient bleu avec un globe et des feuilles d’érable qui brillent. Michelle s’adresse à la caméra.

NARRATRICE : J’ai commencé à prendre des cours à son centre d’entraînement et en jouant simplement dans des tournois locaux, puis des tournois provinciaux, puis des tournois nationaux et maintenant, des tournois internationaux… c’est elle qui m’a guidée tout au long de mon cheminement et m’a fait réaliser mon amour pour le sport.

Le fond d’écran change pour Michelle jouant au badminton dans un gymnase.

NARRATRICE : Mon objectif pour les Jeux panaméricains de 2015 est de gagner une médaille, plus particulièrement parce que les épreuves de badminton se dérouleront dans ma ville, soit Markham.

Le fond d’écran devient bleu avec un globe et des feuilles d’érable qui brillent. Michelle s’adresse à la caméra.

NARRATRICE : Je veux vraiment remporter la médaille d’or devant mes amis et ma famille. La dernière fois, à Guadalajara en 2011, j’ai joué en simple et en double et j’ai réussi à gagner une médaille d’or dans les deux disciplines.

L’écran présente deux médailles d’or.

Le fond d’écran change pour Michelle jouant au badminton dans un gymnase.

NARRATRICE : Donc cette fois-ci, je veux vraiment conserver le titre en simple.

Lorsque j’ai appris que les prochains Jeux panaméricains allaient se tenir à Toronto, j’étais bien sûr heureuse puisque, pour une fois, j’allais participer à une compétition — j’allais performer — devant ma famille et mes amis et leur montrer ce pour quoi j’ai travaillé pas mal toute ma vie.

Le fond d’écran se partage entre Michelle jouant au badminton et Michelle parlant sur un fond bleu avec un globe et des feuilles d’érable qui brillent.

NARRATRICE : Il y a aussi un aspect négatif, parce je pense qu’il y a de la pression, mais peut-être que le fait d’avoir de la pression me fait vouloir encore plus et travailler encore plus fort pour gagner.

Parce que nous sommes tellement plus multiculturels… les autres pays qui viennent à Toronto, ils verront peut-être seulement des visages de leur propre culture, de leur propre religion, ils se sentiront peut-être plus comme s’ils étaient chez eux. Simplement plus facile pour eux…ils se sentent plus à l’aise d’être ici et, en même temps, de rencontrer aussi des ethnies différentes… nous sommes tellement ouverts face à tant d’ethnies différentes qu’elles sont également plus ouvertes face à nous, c’est une autre bonne chose.

Fondu au noir.

La signature de Citoyenneté et Immigration Canada et le message de droits d’auteur « Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, 2014 » apparaissent, suivis du mot-symbole « Canada ».

 
 
Date de modification :