Les espoirs du Canada aux Jeux panaméricains – Arjan Singh Bhullar

Arjan a participé à ses premiers Jeux olympiques d’été en 2012, à Londres. Auparavant, il avait remporté une médaille de bronze aux Jeux panaméricains de 2007 à Rio, ainsi qu’une médaille d’or aux Jeux du Commonwealth de 2010 à Delhi. Fils d’un célèbre lutteur indien, il est également le premier Canadien d’origine sud-asiatique à s’être qualifié pour la lutte libre olympique.

Les espoirs du Canada aux Jeux panaméricains – Arjan Singh Bhullar

Cette vidéo est aussi disponible en HD sur YouTube. Commentez-la, partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site.

Transcription : « Les espoirs du Canada aux Jeux panaméricains – Arjan Singh Bhullar »

Durée de la vidéo : 3:05 minutes

La vidéo commence avec une musique de fond. Un gros plan d’Arjan Singh Bhullar apparaît à l’écran avec son nom en bas et des effets de lumière. Arjan fait la narration.

NARRATEUR : Je m’appelle Arjan Singh Bhullar. Je suis né et j’ai grandi ici à Richmond, en Colombie-Britannique. Je participe aux épreuves olympiques de lutte dans la catégorie des 120 kilogrammes et j’ai très hâte aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto.

Diverses images vidéo d’Arjan faisant de la corde à sauter et de la lutte sont présentées. Le texte « Arjan Singh Bhullar - Jeux panaméricains de 2015 » apparaît en bas de l’écran.

Au milieu de l’écran, le texte « Lutte Canada » apparaît.

Le fond d’écran change pour Arjan courant sur un terrain.

NARRATEUR : Mon objectif en allant aux Jeux panaméricains, comme dans le cas des autres compétitions, est de remporter une médaille d’or. En 2007, c’était ma première année comme membre de l’équipe, j’étais un débutant, mais j’ai été en mesure de remporter une médaille de bronze au nom de mon pays.

Le fond d’écran devient bleu avec un globe et des feuilles d’érable qui brillent. Arjan s’adresse à la caméra.

NARRATEUR : En continuant mon chemin vers les Jeux olympiques, j’ai pu, cette fois-ci, me qualifier et représenter mon pays aux Jeux olympiques, ce qui était mon rêve. Vous savez, j’ai rendu hommage à mon peuple, mon passé et ma culture en portant un turban lors des cérémonies d’ouverture et c’était….j’ai reçu beaucoup de messages de… simplement de partisans de partout dans le monde qui me disaient à quel point je les inspirais.

Le fond d’écran change pour Arjan faisant de la lutte dans un gymnase, puis suit une séquence filmée d’un combat d’Arjan contre un adversaire dans un gymnase.

NARRATEUR : Il s’agit d’une bonne occasion de mettre en valeur le sport de la lutte. Vous savez, de nombreuses personnes ne le réalisent pas, mais la lutte est l’un des sports qui réussit le mieux aux Jeux olympiques, tout comme aux Jeux panaméricains. Nous avons remporté une médaille chaque année depuis 1984, à l’exception de 1988, puisque ce sont les seuls Jeux olympiques auxquels nous n’avons pas participé.

Le fond d’écran devient bleu avec un globe et des feuilles d’érable qui brillent. Arjan s’adresse à la caméra.

NARRATEUR : Très peu de sports peuvent se vanter d’avoir une telle longévité et constance; c’est une bonne période… une bonne occasion pour tous les lutteurs du Canada de mettre notre sport en valeur pour notre pays, alors je suis très excité.

Le fond d’écran change pour Arjan s’entraînant avec de l’équipement dans un gymnase puis faisant de la corde à sauter.

NARRATEUR : Le Canada est fondé sur le multiculturalisme. Vous savez, ma famille a immigré vers la fin des années 1960 et le début des années 1970, en même temps qu’un grand nombre de la population indienne de l’Inde.

Le fond d’écran devient bleu avec un globe et des feuilles d’érable qui brillent. Arjan s’adresse à la caméra.

NARRATEUR : Il y aura des athlètes de différents pays et de différentes ethnies qui viendront ici au Canada; des petits groupes de cette communauté s’installeront partout au Canada. Vous savez, les immigrants et l’immigration, c’est le fondement de notre pays. Alors c’est très important pour moi. Je suis très fier de mon origine sikhe.

Le fond d’écran est partagé entre Arjan s’entraînant avec de l’équipement dans un gymnase et Arjan parlant sur un fond bleu avec un globe et des feuilles d’érable qui brillent.

NARRATEUR : Vous savez, aux Jeux olympiques, j’ai pu rendre hommage à mes origines. Partout où je suis allé, mon nom, Arjan Singh Bhullar, en témoignait. Le « Singh » est significatif et il m’accompagne partout où je vais. Partout où vous allez dans le monde, le Canada est reconnu comme une grande nation, et je suis allé partout en tant qu’athlète. (J’ai) une très grande fierté lorsque je porte le manteau arborant la Feuille d’érable partout où je vais en tant qu’athlète. Je suis très fier de participer à des épreuves de lutte avec une feuille d’érable sur ma poitrine. Peu importe où je vais dans le monde, je suis très fier de représenter le Canada et sa feuille d’érable.

Vous savez, je crois qu’en tant qu’athlètes, nous avons la responsabilité de représenter notre pays et nos origines partout où nous allons. C’est ce que je fais et je le fais avec fierté. Partout où je vais, lorsque je dis aux gens que je viens du Canada, ils sont très heureux de me rencontrer…très contents d’apprendre à me connaître. Ils présument toujours, entres autres, qu’il fait très froid ici (rires) …. et nous discutons de hockey. Vous savez, c’est ça être Canadien! Je suis né et j’ai grandi au Canada. Je suis très heureux d’avoir eu cette occasion. Je suis heureux que ma famille ait décidé d’immigrer ici il y a de nombreuses années et je ne voudrais être nulle part d’autre au monde.

Fondu au noir.

La signature de Citoyenneté et Immigration Canada et le message de droits d’auteur « Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, 2014 » apparaissent, suivis du mot-symbole « Canada ».

 
 
Date de modification :