Célébration en l’honneur des réfugiés indochinois et de ceux qui les ont aidés

Après la chute de Saigon en 1975, des milliers d’Indochinois ont été forcés de s’enfuir. Voici les témoignages de quelques-uns des réfugiés de la mer indochinois qui ont trouvé un havre sûr au Canada.

Célébration en l’honneur des réfugiés indochinois et de ceux qui les ont aidés


Cette vidéo est aussi disponible sur YouTube. Commentez-la, partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site. Regardez-la maintenant.


Transcription : « Célébration en l’honneur des réfugiés indochinois et de ceux qui les ont aidés »

Durée de la vidéo : 1:42 minutes

Un montage de photos en noir et blanc sur lesquelles on peut voir divers petits bateaux sur l’eau, chacun transportant plusieurs passagers.

NARRATRICE : Il y a 40 ans, la chute de Saigon a forcé des milliers de Vietnamiens à fuir leur lieu de résidence. Bon nombre d’entre eux sont montés à bord de petits bateaux, bravant la mer de Chine méridionale dans l’espoir de trouver refuge.

Un montage de photos en noir et blanc sur lesquelles on peut voir plusieurs personnes dans des dortoirs exigus ainsi que des enfants debout derrière une clôture à mailles métalliques. 

NARRATRICE : Au cours des années qui ont suivi, le Canada a autorisé la réinstallation de 60 000 « clandestins de la mer » indochinois, en grande partie grâce à l’aide généreuse de répondants du secteur privé. C’est ainsi que CIC a amorcé son Programme de parrainage privé de réfugiés.

Une femme parle devant un rideau de tissu.

Texte affiché : « Tuyet Lam, ancienne réfugiée ».

TUYET LAM : Ayant fui mon pays où il n’y avait aucun avenir, rien, et ayant tout sacrifié pour venir ici trouver la liberté, pour être accepté le nombre de réfugiés comme chaque année et aussi le nombre de parrainages privés a augmenté, je pense que ce sont des choses qui définissent le Canada. Et CIC joue un rôle important dans la promotion de ces valeurs.

Une femme parle en français devant un rideau de tissu.

Texte affiché : « Lan Ton, ancienne réfugiée  »

LAN TON : Le Canada vraiment a fait beaucoup de choses pour les réfugiés. Pour les réfugiés vietnamiens en particulier, le Canada a reçu un prix pour son effort humanitaire. Alors toute la population canadienne s’est mise ensemble pour accueillir les Vietnamiens, il y a plusieurs années.

Une femme parle devant un rideau de tissu.

TUYET LAM : Merci, Canada.

Une femme parle devant un rideau de tissu.

LAN TON : Merci, Canada.

La signature de Citoyenneté et Immigration Canada et le message de droit d’auteur « © Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le ministre de Citoyenneté et Immigration Canada, 2015 » s’affichent, suivis du mot-symbole « Canada ».

 
 
 
Date de modification :