La diversité est la force du Canada – série art et culture : Giorgia Fumanti

La diversité est la force du Canada – série art et culture : Giorgia Fumanti

Cette vidéo est aussi disponible en HD sur YouTube. Commentez-la, partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site.

Transcription : « La diversité est la force du Canada – série art et culture : Giorgia Fumanti »

Durée de la vidéo : 02:42 minutes

Des feuilles d’érable rouges tombent sur un fond blanc.

Du texte s’affiche : « La diversité est la force du Canada – Série art et culture ».

Une femme chante le « Ô Canada » debout sur un podium, près d’un homme portant une toge.

Elle parle tout en étant assise à l’extérieur, dans un jardin d’eau.

Du texte s’affiche : « Hôtel Ritz-Carlton Montréal - Giorgia Fumanti - Nouvelle citoyenne canadienne ».

Giorgia : Je suis née et grandi en Italie. Je n’aurais jamais pensé un jour venir au Canada. J’ai découvert ma voix à 17 ans. Je ne voulais pas être une chanteuse, mais j’ai découvert cette voix, plus grand que… que mon cœur.

Elle chante sur une scène professionnelle accompagnée d’un orchestre.

(Extrait d’une chanson)

Giorgia : J’ai rencontré mon gérant à 27 ans. Et mon gérant est devenu mon mari. Et lui, il est arrivé au Canada il avait deux ans.

Elle parle tout en étant assise à l’extérieur, dans un jardin d’eau.

Giorgia : Quand je suis devenue maman, pour la première fois il y a sept ans, c’est là que j’ai compris vraiment l’importance du Canada, l’importance du milieu où j’ai ma maison, ici au Québec.  Et c’est là que j’ai décidé d’accoucher mon premier enfant, même si ma mère était en Italie.

Elle est assise à une table et regarde des photos de famille.

Elle parle tout en étant assise à l’extérieur, dans un jardin d’eau.

Giorgia : Et j’ai découvert aussi une ville très… qui ressemble beaucoup à la France. Mais en même temps, on est dans l’Amérique.

Alors on avait du français, de l’anglais et les immigrés, chacun d’eux, qui maintiennent leur langue. Moi, j’ai adoré cette multi… multi… cet étang multiethnique. Et ma musique, c’est comme ça. Moi j’ai une voix classique, mais je chante tout ce qui touche mon cœur. Je chante en chinois quand je suis en Chine, en indien, en français, en anglais. Moi, je trouve que les langues sont des façons différentes d’exprimer notre cœur.

Elle chante sur une scène professionnelle qu’elle partage avec un flûtiste. Ils sont accompagnés d’un orchestre.

(Extrait d’une chanson)

Giorgia : Je pense qu’ici tu peux vraiment créer tout ce que tu as dans ton cœur.

Elle parle tout en étant assise à l’extérieur, dans un jardin d’eau.

Giorgia : C’est sûr qu’il faut rester branché beaucoup dans… à l’intérieur et s’ouvrir aussi à l’extérieur. C’est sûr que les langues au début ça peut être difficile.  L’accent… qui ça part jamais… Mais il faut beaucoup de respect de le lieu où on arrive. Pourquoi, moi je pense c’est comme rentrer dans une maison de quelqu’un. Il faut respecter.

Elle se tient debout à côté d’un homme en habit, d’un homme et d’une femme vêtus d’une toge et d’une femme portant l’uniforme de la GRC. Avec son téléphone intelligent, une femme les prend en photo devant le drapeau canadien et une affiche où on peut lire : « Unity in diversity » [L’unité dans la diversité]. Elle a dans sa main un petit drapeau canadien.

Giorgia : Et je trouve ici les immigrants ont un magnifique accueil, mais il faut respecter qu’il y a des gens ici avant nous.

Fondu au noir.

La signature d’Immigration, Refugiés et Citoyenneté Canada et le message du droit d’auteur « Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le ministre d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, 2016 » s’affichent, suivis du mot-symbole Canada.

En vedette

Date de modification :