Les opportunités au Canada

Les opportunités au Canada

Cette vidéo est aussi disponible en HD sur YouTube. Commentez-la, partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site.

Transcription : « Les opportunités au Canada »

Durée de la vidéo : 3:06 minutes

VIRGINIE DE VISSCHER (Manitoba, originaire de Belgique, directrice, commerce) : On a quitté une vie bien établie en Afrique alors qu’on venait de la Belgique. Tout lâcher pour venir s’installer ici, pour essayer de donner une opportunité à nos enfants. Une mise en place pour eux, un cadre de vie qu’on recherchait, pour pouvoir les éduquer dans des valeurs auxquelles on croyait. On pense que le Canada répond aux valeurs qu’on veut inculquer à nos enfants. Et ils grandissent dans ce milieu bilingue, entourés de personnes qui peuvent les aider en français et en anglais. Ça en fera des personnes, j’espère, bien complètes.

NADINE KABWE-KITI (Nouveau-Brunswick, originaire du Congo, pédiatre) : Le Canada est un des pays, au niveau des études, qui offre une immense opportunité. Donc, on a la possibilité de pouvoir débuter certains programmes qui, au niveau mondial, au niveau des diplômes, sont très reconnus dans le monde.

CYRIAQUE KITI : (Nouveau-Brunswick, originaire du Bénin, conseiller en services bancaires) : On aime le Canada, parce qu’il y a… quand même c’est un beau pays, un beau pays assez sécuritaire encore dans le monde, et un pays qui offre des opportunités, un pays qui permet à tout le monde d’avoir… de jouir de ses droits, de s’établir, d’avoir une belle vie de famille, et puis de prospérer tant qu’on a envie de prospérer. Et comme je dis, par exemple, juste à la banque, j’ai tellement de possibilités de progression à l’emploi, des formations… des formations continues toujours disponibles. Donc, on a plein d’opportunités. Qu’est-ce qu’on recherche dans la vie, qu’est-ce qu’on recherche aussi en quittant chez nous, c’est de prospérer professionnellement, puis d’avoir une vie de famille, une vie de sécurité.

JEAN-NICOLAS DORAT (Terre-Neuve-et-Labrador, originaire de France, ingénieur) : Voilà, on le sait, en Amérique du Nord et tout y a un esprit d’entreprise incomparablement plus développé qu’en Europe. À petit niveau et à gros niveau. Je voulais changer de domaine, j’étais dans le domaine de l’automobile, et puis voilà j’étais prêt à passer dans une PME. Donc, il y avait une petite part de risque là-dedans, mais moi je me sentais assez fort pour pouvoir… ben voilà embrasser le challenge là. Et puis aussi me développer, j’ai beaucoup beaucoup beaucoup appris. On n’a qu’une seule vie, autant en avoir plusieurs, en France, c’était pas possible.

STEVE DE METS (Manitoba, originaire de Belgique, agronome) : Un avenir pour nos enfants. Ça, c’est… Ça c’est sans doute la… la plus belle chose que le Canada a à offrir. Économiquement, le Canada va très bien, je pense. D’ailleurs, la preuve c’est que Virginie il lui a fallu deux semaines pour trouver du travail et moi trois semaines. Et… Et donc voilà, c’est… Tout est ouvert, toutes les possibilités sont ouvertes, c’est un pays d’entrepreneur et donc on aime vraiment ce côté-là, et, pour nos enfants, on trouve que c’est très important.

Date de modification :