Vos deux premières semaines au Canada

Cette vidéo vous aidera à vous préparer à votre nouvelle vie au Canada. Elle vous expliquera ce que vous devriez faire durant vos deux premières semaines au Canada afin que la transition soit plus facile pour vous.

Vos deux premières semaines au Canada


Cette vidéo est aussi disponible sur YouTube. Commentez-la, partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site. Regardez-la maintenant.


Transcription pour la vidéo « Vos deux premières semaines au Canada »

Temps de visionnement : 10:02 minutes

On entend une musique de fond plutôt joyeuse.

On voit un globe en rotation et le titre « Vos deux premières semaines au Canada » apparaît au bas de l’écran.

Collage vidéo de scènes où l’on aperçoit des personnes de tous âges et d’origines diverses : des personnes marchent dans un parc très fréquenté où abondent les tulipes; petite salle de classe où des étudiants d’âge adulte sont assis autour d’une table et où un instructeur se tient à l’avant, une carte du Canada entre les mains; dans un centre de ressources, un employé de Service Canada aide un homme à utiliser un ordinateur; une mère amène son jeune fils au bureau d’une école; une femme fait visiter un appartement à d’éventuels locataires.

Narrateur : « Bienvenue dans votre nouveau foyer au Canada. Cette vidéo vous expliquera les principales choses que vous devriez faire dans les deux premières semaines suivant votre arrivée, pour faciliter votre adaptation à la vie au Canada. »

La musique de fond diminue peu à peu.

Séquence vidéo de personnes se déplaçant dans un aéroport.

Narrateur : « Lorsque vous arrivez, les premières heures à l’aéroport peuvent être déroutantes, mais la chose la plus importante est d’être préparé, avant même que vous montiez dans l’avion. Si vous n’êtes pas certain de ce qu’il faut apporter, consultez le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada. »

Séquence de personnes dans un escalier roulant dans un aéroport.

Narrateur : « Les agents que vous voyez ici sont des employés de l’Agence des services frontaliers du Canada, aussi appelée ASFC. »

Vidéo d’un homme et d’une femme s’approchant d’un comptoir d’enregistrement de l’Agence des services frontaliers du Canada. Divers plans du couple interagissant avec un agent des services frontaliers qui lui pose des questions et examine ses documents.

Narrateur : « Les agents des services frontaliers du Canada ont rencontré des milliers de nouveaux arrivants comme vous et votre famille. Ils aident à vous assurer une arrivée sans heurt, tout en protégeant l’intégrité des lois canadiennes en matière de douanes, d’immigration et d’agriculture. »

Gros plan des mains d’une agente des services frontaliers qui feuillette un passeport. Puis on aperçoit un plan de son visage alors qu’elle s’entretient avec le titulaire du passeport.

Narrateur : « L’élément le plus important que vous devez avoir en votre possession est votre passeport, ainsi que la Carte de déclaration douanière que vous aurez remplie dans l’avion. »

Séquence vidéo d’un plus grand nombre de passagers qui s’approchent d’un comptoir de l’Agence des services frontaliers du Canada, remettent leurs titres de voyage aux agents des services frontaliers et répondent aux questions pendant que les agents examinent leurs documents.

Narrateur : « L’agent des services frontaliers que vous rencontrerez vous posera des questions sur la nature de votre séjour au Canada et sur les biens que vous apportez au pays. En remplissant la Carte de déclaration douanière, vous répondez en partie à ces questions. Si vous n’êtes pas certain de ce que vous devez déclarer, demandez-le simplement à l’agent, qui vous conseillera. L’ASFC aura également besoin d’une liste rédigée en anglais ou en français des marchandises qui pourraient vous être expédiées à une date ultérieure. »

Image d’une grande enseigne aéroportuaire où l’on peut lire « Immigration » avec une flèche jaune pointée vers la gauche et une icône d’un agent d’immigration examinant un passeport.

Narrateur : « Les prochaines personnes que vous allez rencontrer sont des agents spécialistes de l’immigration. »

Une femme remet plusieurs passeports et d’autres documents à un employé pendant que son mari et son fils se tiennent derrière elle.

Narrateur : « Ils ont pour rôle principal de vérifier qui vous êtes et d’examiner vos documents au nom de Citoyenneté et Immigration Canada, ou CIC. »

Séquence vidéo à partir d’un angle plongeant au-dessus de l’épaule pendant que l’employé d’immigration examine les documents et les passeports. Cette séquence se poursuit, mais l’arrière-plan devient flou pendant que l’image de plus en plus grande d’une carte de résident permanent apparaît dans la partie supérieure.

Narrateur : « Placez la copie papier de la « confirmation de résidence permanente » dans votre passeport, car vous pourriez devoir attendre jusqu’à six semaines avant que votre carte de résident permanent ne soit délivrée à votre nouvelle adresse, ici, au Canada. »

Séquence d’un homme se dirigeant vers un comptoir d’immigration, son bagage dans une main et un document en papier dans l’autre; il présente ce document au représentant à son arrivée au comptoir.

Narrateur : « Pour vous prévaloir des services gouvernementaux, vous aurez probablement à présenter ce document en attendant de recevoir votre carte de résident permanent. »

Reprise de la musique de fond.

Plan général de la zone d’entrée d’un aéroport où des personnes attendent, parlent, déambulent et transportent leurs bagages. Une femme s’approche d’un homme tenant un bagage. La vidéo passe à un gros plan de l’homme et de la femme qui parlent.

Le texte « Vous établir dans votre communauté » apparaît au bas de l’écran.

Narrateur : « Maintenant que vous êtes officiellement arrivé au Canada, il est temps de vous installer dans votre nouveau domicile. »

La musique de fond diminue peu à peu.

Séquence de personnes entrant dans un immeuble de bureaux. L’affiche n’est pas entièrement visible, mais on y voit le texte « Centre Bruyère ».

Narrateur : « On trouve partout au Canada des organismes qui offrent des services aux immigrants et dont le but est de vous aider à vous installer dans votre nouvelle communauté. »

Collage vidéo de scènes se déroulant dans un bureau de l’organisation : une femme remet des papiers à une autre femme derrière un comptoir, à côté de laquelle un collègue est assis à l’ordinateur; un homme remplit un formulaire au comptoir, plusieurs personnes font la file derrière lui; dans un petit bureau, un homme assis à un bureau explique en quoi consiste un document à un autre homme assis à ses côtés; la caméra se déplace pour montrer ce qui se passe dans le bureau voisin où une femme travaille à un document avec un autre homme; dans un autre bureau, une femme est assise à un bureau où elle s’entretient avec un homme tout en déplaçant des papiers sur son bureau.

Narrateur : « Une des premières choses à faire est d’appeler ou de visiter un de ces organismes dans votre nouvelle ville. Assurez-vous d’avoir vos documents de résidence permanente en main. »

Le collage vidéo se poursuit : dans une salle de conférence, des personnes sont réunies autour d’une grande table et inscrivent des notes sur des documents; dans une petite salle aménagée comme un salon, un homme et une femme sont confortablement assis l’un devant l’autre et discutent.

Narrateur : « Certains organismes offrent des services à beaucoup d’immigrants différents, tandis que d’autres concentrent leurs efforts sur les personnes qui sont d’une religion ou d’un groupe linguistique particulier, ou qui proviennent d’une région précise du monde. »

On aperçoit divers plans d’une petite salle de classe où un instructeur se tient debout devant une table carrée autour de laquelle plusieurs personnes sont assises; tout en parlant, il pointe un texte inscrit sur un tableau blanc.

Narrateur : « Bon nombre de membres du personnel et de conseillers de ces organismes sont eux-mêmes immigrants et seront heureux de partager leurs propres expériences avec les nouveaux arrivants. Ils sont particulièrement utiles aux réfugiés et aux immigrants qui ont de la difficulté à s’adapter à leur nouvel environnement. »

Séquence vidéo d’un homme assis dans le bureau d’une femme. La femme est assise derrière un gros bureau sur lequel se trouve un ordinateur et elle jette de temps en temps un coup d’œil à l’écran tout en parlant à l’homme.

Narrateur : « Ils peuvent vous donner des conseils sur les moyens d’améliorer vos qualifications et vos compétences, de trouver un emploi ou un logement, d’obtenir des documents officiels et des services gouvernementaux, et beaucoup plus encore. »

Vue de l’extérieur d’un grand immeuble en briques. La caméra fait un zoom sur une affiche où l’on peut lire : « OCISO – Organisme communautaire des services aux immigrants d’Ottawa ».

La vidéo montre diverses scènes se déroulant à l’intérieur d’un bureau où quatre collègues tiennent une réunion informelle – deux femmes et un homme sont assis devant un bureau alors qu’une autre femme se penche sur un bureau.

Narrateur : « Comme la plupart des organismes d’aide à l’établissement sont financés par le gouvernement, la plupart des services de base et des conseils qu’ils fournissent sont offerts gratuitement ou à faible prix. »

Une bande noire apparaît au bas de l’écran et dans la partie supérieure de cette bande, on peut lire l’adresse du site Web suivant : www.immigration.gc.ca.

Narrateur : « Vous trouverez la liste des organismes de services aux immigrants de votre région sur le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada. »

Reprise de la musique de fond.

Séquence d’une employée de Service Canada assise derrière un bureau devant lequel se tiennent un homme et une femme. Elle leur montre une brochure et en explique le contenu.

Le texte « Documents gouvernementaux importants à obtenir » apparaît au bas de l’écran.

Narrateur : « Il y a un certain nombre de documents gouvernementaux importants que vous devez vous procurer peu de temps après votre arrivée au Canada… »

La musique de fond diminue peu à peu.

Gros plan d’une brochure intitulée « Votre numéro d’assurance sociale : Une responsabilité partagée ».

L’écran change et le fond devient bleu foncé, et le titre « Documents importants » apparaît dans la partie supérieure de l’écran. Pendant que le narrateur énumère chacun des documents importants, ils apparaissent un à un à l’écran.

 Narrateur : « …votre numéro d’assurance sociale, votre carte d’assurance-maladie et votre carte de résident permanent. »

Collage vidéo où l’on aperçoit des personnes de tous âges et d’origines diverses : deux médecins discutent d’un dossier dans un établissement médical; une infirmière prend la température d’un patient étendu sur un lit d’hôpital; deux hommes entrent dans une banque; plan de l’intérieur d’une voiture où une femme est au volant et où un homme prend place sur le siège passager; une femme amène son jeune fils dans le bureau d’une école.

Gros plan d’une affiche où est inscrit « Service Canada ». La caméra s’incline pour montrer un homme et une femme entrant dans un centre de Service Canada.

Narrateur : « Pour que vous soyez en mesure de travailler au Canada, de bénéficier du système de soins de santé, d’ouvrir un compte bancaire, de conduire une voiture ou d’envoyer vos enfants à l’école, il est important que vous vous rendiez dans un centre de Service Canada de votre région afin d’obtenir un numéro d’assurance sociale, ou NAS. »

Retour à la scène antérieure d’un homme et d’une femme assis devant le bureau d’un employé de Service Canada. L’employé examine les documents que l’homme lui a remis.

Narrateur : « La visite ne sera pas très compliquée, mais pour demander votre NAS, vous devrez apporter : votre confirmation de résidence permanente OU une autre preuve de votre statut au Canada, comme un permis de travail ou d’études; votre passeport. »

On aperçoit un autre centre de service. Une employée assise derrière un bureau invite une femme à s’asseoir sur une chaise placée à côté de son bureau. Les deux femmes commencent à parler et l’employée remplit un formulaire à l’aide des données fournies par la femme.

Narrateur : « Ensuite, en tant que résident permanent, vous devriez demander le plus tôt possible une carte d’assurance-maladie à votre gouvernement provincial ou territorial. Si vous n’êtes pas certain d’y être admissible, vérifiez auprès de ce dernier. »

Séquence vidéo d’une jeune femme médecin examinant l’oreille d’un jeune homme dans une salle d’examen médical.

Narrateur : « Une fois admissible – soit généralement trois mois après votre arrivée –, vous pourrez recevoir des services de soins de santé payés par l’impôt des contribuables, grâce à cette carte. »

Une personne s’apprête à entrer dans un hôpital où l’on aperçoit l’affiche « URGENCE ».

Une femme est assise à un ordinateur derrière un comptoir d’une organisation au service des immigrants; un homme se tient au comptoir et plusieurs personnes font la file derrière lui.

Narrateur : « Vous pouvez obtenir un formulaire de demande au cabinet d’un médecin, dans un hôpital ou auprès d’un organisme d’aide aux immigrants. »

On voit l’image d’un site Web du Québec. Le titre de la page Web montrée est « Services en ligne et formulaires ».

Narrateur : « Vous pouvez aussi obtenir le formulaire par Internet, à partir du site Web du ministère responsable de la santé dans votre province ou votre territoire. »

Collage vidéo d’un hôpital : une voiture pénètre dans une aire de stationnement, s’approche de l’immeuble de l’hôpital; plan de l’entrée du service d’urgence de l’hôpital; une infirmière place une couverture sur une patiente âgée et lui parle tout en ajustant son lit d’hôpital.

Narrateur : « Dans la plupart des provinces et des territoires, chaque membre de la famille reçoit sa propre carte avec un numéro d’assurance-maladie unique. Assurez-vous d’avoir ces cartes en votre possession en tout temps. Vous devez les présenter dans un hôpital ou une clinique lorsque vous ou un membre de votre famille avez besoin de soins de santé. »

On voit un plan du site Web de Citoyenneté et Immigration Canada. Le titre de la page est « Ma demande ».

On aperçoit ensuite une page Web différente, où le titre est « Faire un changement d’adresse ». Un curseur se déplace sur l’écran et sélectionne un lien où l’on peut lire « Au Canada »; cette section s’agrandit pour montrer une section de la page Web où l’on trouve la marche à suivre pour effectuer un changement d’adresse.

Narrateur : « Après avoir trouvé un endroit où habiter, n’oubliez pas de donner à CIC votre adresse au Canada. Nous y enverrons votre carte de résident permanent. Vous pouvez mettre à jour votre adresse par l’intermédiaire du site Web de CIC. »

Puis l’on voit l’image d’une carte de résident permanent effectuant lentement une rotation vers un arrière-plan bleu foncé. La carte tourne et on en aperçoit l’endos avant qu’elle ne disparaisse complètement. Le texte suivant apparaît sur un écran sous forme de liste : « Obtenir d’autres documents gouvernementaux. Obtenir des services gouvernementaux. Ouvrir un compte bancaire ».

Narrateur : « La carte de résident permanent est la preuve officielle de votre statut au Canada. Si vous voyagez et que vous souhaitez revenir au Canada, vous devez présenter cette carte. Vous pouvez également l’utiliser comme pièce d’identité dans certaines situations, notamment lorsque vous présentez une demande pour obtenir d’autres documents gouvernementaux, ou que vous voulez obtenir des services gouvernementaux ou ouvrir un compte bancaire. »

Reprise de la musique de fond

Vidéo de l’extérieur d’un grand immeuble abritant une banque. Un jeune homme se dirige vers l’immeuble et y entre.

Le texte « Comment ouvrir un compte bancaire dans une institution canadienne » apparaît au bas de l’écran.

Narrateur : « Maintenant que vous avez présenté votre demande de documents gouvernementaux, il reste quelques détails auxquels vous devriez penser. »

La musique de fond diminue peu à peu.

À l’intérieur de la banque, le même homme passe à côté d’un bureau et fait la file pour parler à un employé de la banque.

Narrateur : « Pour protéger votre argent et gérer vos finances, vous devriez envisager d’ouvrir un compte bancaire dans une institution canadienne. Une banque peut également vous aider à obtenir une carte de crédit ou une carte de débit. »

L’homme s’approche du comptoir et remet ses renseignements au caissier.

On voit une séquence du même caissier de la banque qui accompagne une femme vers un guichet bancaire et lui montre comment l’utiliser.

Narrateur : « Pour ouvrir un compte bancaire, vous devez vous rendre dans une banque et fournir des pièces d’identité. Les documents que vous présentez doivent être des originaux (les copies ne sont pas acceptées) et en bonne condition. Faites quelques recherches avant de choisir la banque avec laquelle vous souhaitez faire affaire. Une fois votre décision prise, visitez une succursale pour obtenir plus d’informations sur l’ouverture d’un compte. »

Reprise de la musique de fond

On voit une séquence d’une rue achalandée d’une ville où des gens marchent sur le trottoir et attendent un autobus.

Le texte « Les transports en commun et votre communauté » apparaît au bas de l’écran.

Narrateur : « Les transports en commun sont un moyen efficace et abordable de se déplacer d’un endroit à un autre. »

La musique de fond diminue peu à peu.

Collage vidéo sur le transport en commun : à l’intersection d’une rue achalandée du centre-ville, des personnes descendent d’un autobus et traversent la rue pendant que des voitures continuent de circuler; un homme et une femme circulent dans une station de métro souterraine; la femme semble expliquer une chose à l’homme alors qu’un wagon passe; séquence d’un tramway et d’autres véhicules s’approchant de la caméra dans une rue; un couple âgé traverse la rue devant le tramway.

Narrateur : « La forme la plus populaire de transport en commun au Canada est l’autobus. Certaines villes possèdent aussi un système de tramway, de trains légers ou de métro. Dans la plupart des cas, vous pouvez passer d’un mode de transport à un autre facilement. Apprenez à utiliser les transports en commun de votre collectivité, car cela vous aidera à vous familiariser avec vos environs. »

Vaste plan de trains légers avec pour arrière-plan la ligne d’horizon de la ville; on voit des plans de trains légers et de wagons de métro traversant des stations de métro, puis on voit l’homme et la femme aperçus plus tôt assis côte à côte dans un wagon de métro en circulation.

Narrateur : « Si vous prévoyez utiliser les transports en commun chaque jour, voyez quels secteurs sont les mieux desservis avant de choisir un lieu de résidence. Vous pouvez obtenir plus de renseignements sur les services de transport en commun de votre municipalité en visitant le comptoir d’information d’une des principales stations du réseau ou en consultant le site Web de l’administration de votre municipalité. »

Collage vidéo de personnes de tous âges et d’origines diverses dans la rue : les personnes circulent dans la même direction dans la rue; un père et une mère arpentent une rue de la ville et regardent autour d’eux tout en tenant leur jeune fils par la main (lequel est entre les deux).

Narrateur : « Assurez-vous de posséder une carte de votre nouvelle ville et de vous promener afin d’apprendre à connaître votre quartier et les services locaux disponibles. »

Reprise de la musique de fond.

On voit l’intérieur d’une bibliothèque. Un homme âgé y consulte des livres. La caméra tourne et montre un jeune homme travaillant à un ordinateur.

Le texte « Restez connecté » apparaît au bas de l’écran.

La musique de fond diminue peu à peu.

On aperçoit divers plans d’un homme travaillant à un ordinateur. Il tape des choses, puis navigue sur Internet. Gros plan du moniteur montrant un site Web de recherche d’emploi en français.

Narrateur : « Pour la plupart des Canadiens, Internet est un outil important de la vie quotidienne. Sachez qu’à votre arrivée au Canada, il y a quelques façons d’accéder à Internet. La plupart des bibliothèques publiques au Canada offrent un accès gratuit à Internet. Si cela est plus pratique pour vous, vous pouvez payer pour utiliser Internet dans un cybercafé. Normalement, on vous facture l’accès en fonction du temps que vous passez en ligne. »

Reprise de la musique de fond.

On aperçoit un gros plan de la main d’un homme tenant un téléphone cellulaire à clapet. Il ouvre son téléphone et compose 9-1-1.

Le texte « Comment se préparer à une situation d’urgence » apparaît au bas de l’écran.

Narrateur : « Enfin, vous devriez vous assurer d’être prêt en cas d’urgence. »

L’écran change et l’arrière-plan devient bleu foncé. « 911 » apparaît à l’écran.

Narrateur : « Le numéro de téléphone d’urgence utilisé au Canada est le 9-1-1. Assurez-vous que vous et les membres de votre famille mémorisez ce numéro. »

Collage vidéo de véhicules d’urgence : une voiture de police parcourt une rue résidentielle; deux camions à incendie dont les gyrophares sont allumés; deux pompiers en uniforme s’apprêtent à mettre un masque.

Narrateur : « Si jamais vous avez besoin du service d’ambulanciers, de policiers ou de pompiers, composez ce numéro. »

Séquence vidéo d’un agent de police s’entretenant avec un petit groupe de personnes dans une salle de classe.

Narrateur : « Sachez que les relations avec les policiers au Canada peuvent être différentes de celles dans votre pays d’origine. La principale tâche de la police au Canada est de protéger et de servir la communauté. N’ayez jamais peur de demander de l’aide à un policier quand vous en avez besoin. »

Collage vidéo de personnes de tous âges et d’origines diverses : une femme dans un petit bureau, portant un insigne nominatif sur sa veste, se tourne sur sa chaise en s’éloignant de son ordinateur pour diriger son regard vers deux femmes assises à son bureau; l’une des femmes prend des notes; une femme s’approche du comptoir d’un bureau et remet un formulaire à une femme assise derrière le comptoir; dans un centre de ressources, une femme parle à un homme assis à côté d’elle à un ordinateur; un père est assis à côté de sa fille et il remplit un formulaire dans une salle d’attente; un professeur tenant une carte du Canada se tient debout devant des étudiants qui prennent place autour d’une table carrée dans une petite salle de classe.

Narrateur : « Vous pouvez vous attendre à ce que vos premières semaines au Canada soient très occupées, car vous aurez plusieurs démarches à faire. Nous espérons que cette vidéo contribuera à faciliter votre installation au pays. »

Plan du site Web de Citoyenneté et Immigration Canada. Le titre de la page Web affiché est « Commencer une nouvelle vie au Canada ».

Narrateur : « Pour de plus amples renseignements sur les sujets abordés dans cette vidéo, et nombre d’autres sujets, veuillez consulter le site Web de CIC. Il s’agit d’un portail central offrant des renseignements sur la vie au Canada ainsi que de nombreuses ressources adaptées à vos besoins. Vous y trouverez notamment notre guide Bienvenue au Canada. »

Le site Web devient flou dans l’arrière-plan alors qu’une image du guide Bienvenue au Canada apparaît dans la partie supérieure du site Web, puis effectue une légère rotation. Le guide disparaît après quelques secondes et le texte du site Web devient clair à nouveau. Une bande noire apparaît au bas de l’écran et dans la partie supérieure de celle-ci, on peut lire l’adresse du site Web suivant : www.immigration.gc.ca/etablissement.

Narrateur : « Consultez immigration.gc.ca/etablissement. »

La musique de fond diminue peu à peu et la vidéo passe au noir.

Le texte suivant apparaît en blanc au bas de l’écran : « © Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par Citoyenneté et Immigration Canada, 2013 ».

Fondu au noir.

Le mot-symbole « Canada » apparaît dans le coin inférieur droit de l’écran.

Fondu au noir alors que la vidéo prend fin.

 
 
Date de modification :