ARCHIVÉ – Avis – Information pour les parents éventuels qui adoptent en Chine

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

9 octobre 2008 — Une agence d’adoption canadienne encourage les parents qui ont récemment adopté un enfant en Chine à faire subir à celui-ci un examen des reins, compte tenu de la découverte de lait contaminé à la mélamine dans ce pays. Les parents qui parrainent des enfants adoptifs en vue de leur immigration au Canada devraient être au courant de l’information qui suit.

Il existe deux façons pour un enfant adopté de venir au Canada : comme citoyen ou comme immigrant.

Si vous demandez la citoyenneté pour votre enfant adopté, vous n’êtes pas dans l’obligation de lui faire subir un examen médical complet. Néanmoins, Citoyenneté et Immigration Canada recommande aux parents adoptifs éventuels de faire examiner leur enfant par un médecin fiable. Si vous craignez que votre enfant ait été exposé à de la mélamine, vous pouvez envisager de demander au médecin d’effectuer les tests pertinents.

L’examen médical effectué dans le cadre du processus d’immigration ne comprend normalement pas de tests de dépistage des maladies découlant de l’exposition à la mélamine. Si vous parrainez votre enfant adoptif à titre d’immigrant et vous aimeriez qu’il subisse ces tests, faites-en la demande au médecin qui l’examinera.

Note : si votre enfant montre des symptômes d’empoisonnement à la mélamine, il aura tout de même droit à la citoyenneté ou à la résidence permanente au Canada.

Pour obtenir des renseignements à jour sur la contamination du lait en Chine, consultez les sites Web de l’Organisation mondiale de la Santé et de l’Agence de la santé publique du Canada.

En vedette

Date de modification :