ARCHIVÉ – Avis – Rappel : Recourir aux services d’un représentant en immigration

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Le 1er août 2013 – Si vous avez recours aux services d’un représentant en immigration, assurez-vous qu’il est autorisé à vous aider.

Toute personne qui vous offre des conseils dans le cadre d’une demande ou d’une procédure en matière d’immigration doit être un représentant autorisé.

Il y a deux types de représentants en immigration : les représentants rémunérés et les représentants non rémunérés.

Représentants rémunérés

  • les avocats et parajuristes qui sont membres en règle d’un ordre professionnel de juristes provincial ou territorial canadien;
  • les notaires qui sont membres en règle de la Chambre des notaires du Québec; et
  • les consultants en immigration qui sont membres en règle du Conseil de réglementation des consultants en immigration du Canada.

Représentants non rémunérés

Exemples :

  • membres de la famille;
  • amis;
  • organisations non gouvernementales;
  • organismes religieux.

Une nouvelle loi concernant le recours aux services d’un représentant a été adoptée le 30 juin 2011. L’objectif de la nouvelle loi est de protéger les demandeurs et de veiller à ce que tous les représentants rémunérés aient les qualifications requises pour fournir de l’aide dans le cadre des démarches souvent complexes en matière d’immigration.

Citoyenneté et Immigration Canada ne traitera pas avec des représentants en immigration non autorisés.

Consultez la liste des services que les intervenants tiers et les centres de réception des demandes de visa sont autorisés à fournir.

En vedette

Date de modification :